paysage asasp Copier

Imprimer

Découvrir Asasp-Arros

village2Petit village de la région Aquitaine, dans le département des Pyrénées Atlantiques, ASASP-ARROS fait partie du Canton d'OLORON-SAINTE-MARIE-OUEST.

Situé à 281 mètres d’altitude, Asasp-Arros s’étend sur une superficie de 2359 hectares composés de terres agricoles, de bois, et de zones urbanisées.

La densité de la population est de 22.0 ha/km². Les habitants s’appellent les Asaspois et les Asaspoises.

La commune fait partie de la Communauté des Communes du Piémont Oloronnais (www.piemont-oloronais.fr/).

Imprimer

Histoire d'Asasp-Arros

Commune-carrefour très active avec ses commerces, son bureau de poste, ses équipes de sport de bon niveau…

Entrée véritable de la vallée d’Aspe ...

vallee.jpgarros1.jpgAsasp aurait pu être l’Ad Asperias citée par les Romains.
Le village a la particularité d’être à cheval sur les 2 terrasses alluvionnaires successives du gave d’Aspe qui ronge la plaine depuis des millions d’années.

Arros-mairie.jpgQuant à Arros, le village surplombe dangereusement le gave d’Aspe et ses tentations érosives de plus en plus prononcées.
Les 2 villages se sont réunis le 1er janvier 1973.

Auparavant, en 1956, Arros s’était accolé le nom d’ « Oloron » pour le distinguer de son homonyme de Nay . Outre le fait de détenir l’un des derniers troupeaux de vaches béarnaises, la commune présente la particularité au niveau béarnais, d’être parmi celles dont les communaux sont les plus étendus.
 
Au carrefour des 3 vallées ...

Ossau, Aspe et Barétous, la commune est bordée par le gave d’Aspe et le Lourdios qui arrose un petit vallon d’Asasp attaché à la vallée de Baretous et entre dans le gave à l’opposé du lieu de Lurbe (Pierre de Marca – XVIIe s.).

Bénéficiant de la situation, une usine hydroélectrique à fort rendement se tient actuellement au confluent de ces 2 rivières.

Etymologiquement

village1.jpgLe nom d’Asasp signifie « sous la pointe rocheuse », ce qui est confirmé par le terrain, car plusieurs grosses collines surplombent la commune : le Bellevue (681m), le Biscarse (792m) et le Soum de Castets (403m). Ce dernier laisse apparaître les traces d’une enceinte défensive très ancienne, au centre de laquelle devait se tenir un château, comme le nom l’indique.

Lavoir-arros.jpgCes collines boisées sont prolongées par l’immense forêt de Bugangue, jadis source de conflits entre les communes « riveraines », liés peut-être la présence d’une source souffrée (justifiant ici l’expression « ça sent le souffre ! »).
Arros, viendrait du basque ar « pierre », ce qui pourrait avoir un rapport avec l’emplacement du village en surplomb du gave d’Aspe qui vient buter sur la falaise, laquelle dévie brutalement de son cours.
 
Un pont ...

Entre Oloron et Bedous, Asasp se trouve sur la route Royale construite sous Louis XIV et allant jusqu’à Canfranc en Espagne. La construction d’un pont entre Asasp et Lurbe fut longtemps un sujet de polémique, car elle eut entraîné une désaffection du passage par Sainte-Croix des marchands et pèlerins, au bénéfice de Sainte-Marie. De ce fait une simple bigue assurait la traversée du gave jusqu’en 1494.

La construction d’un pont à cette époque bouleversa le système de circulation du pays et de ce fait, de nombreux usagers purent éviter le passage obligé par Sainte-Croix et la rive droite du gave. Le village se trouva ainsi sur une voie secondaire du chemin de Compostelle et devint peu à peu une étape importante. Il est possible qu’un épisode du roman d’Alfred de Vigny, Cinq-Mars, ait eu Asasp pour cadre. Dans une scène où M. de Fontrailles est poursuivi par les émissaires de Richelieu, il lui est conseillé : …roulez en bas, si vous n’êtes pas mort, vous suivrez la route. A gauche du gave est Sainte-Marie ; mais tournez à droite, traversez Oloron et vous êtes sur le chemin de Pau, et sauvé !

 asasp1.JPG  asasp2.JPG  asasp3.JPG
Imprimer

Album photos d'Asasp-Arros

Imprimer

Carte d'Asasp-Arros